Accueil Actualité Les Troubles Musculo-Squelettiques : Une approche globale

Les Troubles Musculo-Squelettiques : Une approche globale

troubles musculo-squelettiques

Les conditions dans lesquelles travaillent plusieurs personnes occasionnent chez ces dernières, des troubles qui, parfois, les ralentissent dans leurs travaux. Il s’agit des troubles musculo-squelettiques. Découvrez dans cet article des solutions pour pallier ce problème.

Qu’est-ce qu’un trouble musculo-squelettique ?

Les troubles musculo-squelettiques connus sous TMS sont des maux liés aux tissus mous tels que les muscles, les tendons, les nerfs, les articulations. Ils surviennent au niveau des parties du corps comme le dos, le poignet, l’épaule, le coude, et parfois aux genoux.

A lire aussi : Comment bien se préparer à l'accouchement ?

Ce sont des maladies souvent recensées dans les pays industrialisés et ne cessent d’augmenter. En 2015, une étude a prouvé qu’en Europe, les TMS sont en majorité les maux dont ont souffert les travailleurs l’année qui s’est écoulée.

Pourquoi surviennent-ils ?

Les troubles musculo-squelettiques naissent d’un déséquilibre entre les efforts réels que le corps est capable de fournir et les contraintes physiques qu’on lui impose. En d’autres termes, ils surviennent quand une personne dépasse, à répétition, les limites de son corps.

Lire également : Comment utiliser une cigarette électronique ?

Des analyses ont prouvé que l’aggravation des TMS est souvent liée aux activités professionnelles que mènent la plupart des gens. Les activités en question font partie des domaines suivants : la logistique, le commerce, l’agroalimentaire, l’industrie, etc.

Il existe donc un réel lien entre les activités professionnelles et les TMS. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les TMS sont inscrits parmi les maladies professionnelles. En général, ce sont les activités professionnelles qui causent les troubles musculo-squelettiques. Mais ces troubles peuvent aussi survenir pendant des activités de routine telles que le sport, le jardinage, etc.

Il existe des TMS qui surviennent juste pour une courte période et disparaissent après un traitement. En revanche, d’autres s’installent progressivement jusqu’à être définitifs en imposant des douleurs au corps.

Les facteurs occasionnant les TMS

troubles musculo-squelettiques

Pour aller plus loin, les TMS sont causés par des facteurs biomécaniques et environnementaux.

Facteurs biomécaniques

Les facteurs biomécaniques sont entre autres :

  • les mouvements répétés qui sollicitent les mêmes muscles ;
  • les mauvaises postures ;
  • le travail statique (quand une personne passe tout son temps dans un bureau) ;
  • le port de très lourdes charges ;
  • la flexion du coude, l’extorsion du poignet ; etc.

Ces facteurs mécaniques font apparaître chez les personnes concernées, des troubles musculo-squelettiques.

Facteurs environnementaux

Pour les facteurs environnementaux, il s’agit tout simplement du froid qui peut aggraver les facteurs mécaniques. Être exposé à un froid constant agit sur les muscles. À l’instar du froid, le bruit agit sur les facteurs mécaniques. De plus, quand une personne est soumise à une pression temporelle pour exécuter un travail, elle se met dans l’inconfort total.

Les symptômes des TMS

Les troubles musculo-squelettiques sont représentés par plusieurs symptômes.Tout d’abord, ils commencent par de petites douleurs au niveau des articulations et certaines parties du corps, réduisant ainsi la mobilité de la personne concernée. Généralement, à leurs petits stades, ces troubles disparaissent après que l’individu se soit donné un bon et long repos.

Quand ils s’aggravent, les troubles peinent à disparaître même au repos et agissent sur la capacité de travail de l’individu. À leurs plus grands stades, les TMS se font sentir par des inflammations, la perte de mobilité, la fonte des muscles. Le patient n’a plus la capacité de finir son travail.

Une approche globale pour réduire les troubles musculo-squelettiques

Pour réduire les TMS chez les travailleurs professionnels, il faudra leur faciliter la tâche en réduisant les contraintes physiques qui pèsent sur leurs activités. Les chefs d’entreprises devront priser des travaux d’équipes entre salariés, afin d’amoindrir les efforts physiques de ces derniers.

Un bon choix des équipements de travail est aussi très important. Par exemple, il faudrait que les salariés aient des sièges réglés à la bonne hauteur, des chaises avec roulettes pouvant leur permettre de bouger, de ne pas rester statiques. Les tapis anti-fatigues devront être prisés pour minimiser les chocs au talon pendant une position statique du travailleur.

Dans les lieux de travail, il faudra régler la température à des degrés raisonnables pour éviter le froid. Les employés ne devraient pas aussi être soumis à des pressions temporelles. Les ouvriers doivent éviter le transport de lourdes charges et doivent utiliser des équipements pouvant leur permettre de réduire les efforts physiques. Les pauses-café doivent être respectées afin que chaque travailleur puisse faire reposer son corps.

ARTICLES LIÉS