Accueil Bien-être Doigt à ressaut : Que faire après l’opération et quelles mesures contre les complications post-opératoires ?

Doigt à ressaut : Que faire après l’opération et quelles mesures contre les complications post-opératoires ?

Après une chirurgie du doigt à ressaut, les douleurs disparaissent dans 90% des cas. Cependant, des complications peuvent toujours apparaître après l’opération. Pour les éviter, il faudra suivre des séances de rééducation. Que faire donc après cette intervention chirurgicale et comment traiter les complications post-opératoires du doigt à ressaut ?

La rééducation suite à l’opération chirurgicale

Plusieurs techniques existent aujourd’hui pour traiter le doigt à ressaut, dont la chirurgie. L’intervention chirurgicale va faire disparaître votre blocage. Mais après, le patient doit suivre des séances de rééducation pour retrouver une mobilité parfaite de ses doigts. Une fois que les chirurgiens ont fini leur travail, vous devez faire plier et déplier de manière progressive le doigt opéré.

A lire également : Comment utiliser l’harpagophytum?

En agissant ainsi, vous allez récupérer plus vite la flexion et l’extension de vos doigts. Cependant, vous aurez à porter un pansement pendant une quinzaine de jours. Vous ne reprendrez votre vie normale ou vos activités qu’après avoir enlevé complètement ledit pansement et après avoir reçu l’avis favorable de votre médecin traitant.

Toutefois, des complications peuvent se présenter après l’opération. Que faire alors dans ce cas ?

A lire également : Pourquoi faire de la rhinoplastie ?

Traitement des complications après l’intervention chirurgicale  

Comme toute chirurgie, l’opération du doigt à ressaut peut avoir aussi des complications auxquelles il faudra encore trouver une solution. Lesdites complications sont de deux ordres. Il s’agit des complications d’ordre spécifique et des complications d’ordre général.

Dans le rang des complications spécifiques, on retrouve principalement l’enraidissement du doigt. Cela est le plus souvent dû à une mobilisation insuffisante du doigt après l’intervention chirurgicale. Cela se constate aussi lorsque le tendon est abîmé.

Dans ce cas, le patient aura du mal à étendre le doigt, et cela peut prendre plusieurs semaines avant que tout redevienne normal. Pour le traiter, vous pourrez faire des séances de rééducation chez un kinésithérapeute pour retrouver l’usage entier de votre doigt. De plus, vous aurez à porter une orthèse pour redresser votre doigt.  

Des complications d’ordre général à retenir

Au nombre des complications d’ordre général, il faut noter principalement :

  • l’hématome ;
  • l’algodystrophie ;
  • l’atteinte nerveuse ;
  • et l’infection.

L’hématome est commun à tout acte chirurgical. Cette complication se résorbe généralement seule. Cependant, tout dépendra de son importance. S’il est jugé grave, les médecins vont procéder à une ponction évacuatrice ou à un drainage chirurgical au niveau de la zone opérée.

Après une opération chirurgicale, un gonflement du poignet peut être constaté. Aussi, vous pouvez être témoin d’une main raide, gonflée et douloureuse. On désigne ce phénomène par l’algodystrophie. Ce mal est traité grâce à des médicaments et d’autres séances de rééducation qui peuvent s’étaler sur des mois.

Il se peut par ailleurs que les branches nerveuses du nerf médian soient atteintes. Ceci est un cas rare. La conséquence directe est une réduction de la sensibilité de certains doigts de la main. Aussi, cela peut occasionner une perte partielle de la mobilité du pouce.

Il est possible qu’une infection survienne après l’opération du doigt à ressaut. C’est une complication qui peut être éliminée grâce à un lavage de la zone contaminée. Ensuite, le concerné sera traité aux antibiotiques. Le patient qui se retrouve dans une telle situation ne doit en aucun cas fumer jusqu’à ce qu’il soit entièrement guéri. En effet, en s’adonnant au tabagisme, il rendra son infection plus importante. Ainsi, il ne pourra pas vite trouver satisfaction.  

ARTICLES LIÉS