Accueil Santé Comment prolonger son sommeil ? Quelques conseils

Comment prolonger son sommeil ? Quelques conseils

Il peut arriver que le sommeil soit perturbé : endormissement difficile, insomnie, réveils prématurés… Le sommeil est la clé de notre bien-être. Le manque de sommeil sur le long terme a des conséquences certaines sur la santé. Pour vous aider à mieux appréhender ces dysfonctionnements, nous vous donnons quelques pistes pour améliorer votre sommeil naturellement.

Le sommeil : un messager naturel de notre santé

Le moment du coucher est crucial pour toute personne. Nous savons que l’être humain a besoin d’une certaine quantité de sommeil par nuit. Malheureusement, il n’est pas aisé de maîtriser son sommeil, notamment en présence de stress. La qualité du sommeil s’en trouve entachée : insomnie, nuit hachée, réveils impromptus, cauchemars…

Lire également : Quand récolter le cannabis ?

Comment prolonger ne serait-ce qu’un peu son temps de sommeil ? Aujourd’hui, nous savons qu’il ne suffit pas de rester dans son lit quelques minutes de plus le matin, ou de se coucher plus tôt le soir. Le coucher est une réelle discipline et la qualité du sommeil peut avoir un effet radical sur votre vie. Un surplus ou un grand manque de sommeil dénotent en effet un dysfonctionnement physique et/ou psychique.

Le sommeil est un véritable messager concernant notre qualité de vie et notre état psychique. Cela dit, pas de panique : il existe des astuces pour pallier les petits désagréments liés à un sommeil agité. Suivez nos conseils naturels pour tenter de retrouver un sommeil apaisé et régénérant.

A découvrir également : Qu’est-ce qu’une vape DL ?

Troubles du sommeil : comment améliorer son sommeil de manière naturelle ?

Pour améliorer la qualité de son sommeil, il convient de faire la différence entre les légers troubles du sommeil, qui peuvent être résolus en profondeur et de manière naturelle, et les maladies officielles du sommeil. Les maladies du sommeil incluent entre autres le SJSR (syndrome des jambes sans repos), l’apnée du sommeil, l’insomnie chronique, ou encore la narcolepsie.

Ces troubles sont à prendre au sérieux et peuvent être suivis par des professionnels de santé. Les troubles plus légers du sommeil tels que les insomnies légères (à l’endormissement) ou le réveil de nuit (avant le matin), peuvent être évalués et accompagnés de manière naturelle.

Pour améliorer son sommeil, il convient de bien se connaître soi-même. En Occident, l’approche de la médecine classique tend à regarder le symptôme et moins la cause profonde du trouble. Les approches plus holistiques telles que la médecine chinoise permettent de mieux comprendre les troubles du sommeil et d’aller chercher à soigner les causes profondes du dysfonctionnement.

Stress, Problèmes non résolus, anxiété chronique due à des traumatismes passés, angoisses non abordées, déséquilibre énergétique, etc. Le corps et l’esprit sont étroitement liés et la médecine chinoise tend à ne pas dissocier les deux. Si le corps physique présente des troubles du sommeil tels que l’insomnie, il faut bien souvent aller regarder les heures précises de réveil mais aussi l’histoire de la personne concernée.

Quelques conseils pour donner toutes ses chances à son sommeil

Pour une nuit plus apaisée et moins hachée, essayez les astuces suivantes :

  • Tisane de passiflore ou de valériane le soir au coucher
  • Homéopathie (passiflora incarnata / valeriana officinalis, etc.)
  • Détente au coucher : bain ou douche chaude
  • Repas léger : peu gras, peu copieux
  • Activité relaxante avant le coucher : pas d’activité entraînant une surexcitation après 19 heures. Yoga doux, lecture, musique, séances de sophrologie guidée (audios…)
  • Eviter l’alcool le soir, ainsi que le  café, le thé et le sucre
  • Eviter l’utilisation d’écrans le soir au coucher : cela stimule l’activité du cerveau
  • Tenir un rythme plus strict au coucher
  • Température ambiante de la chambre en dessous de 20 degrés
  • Eviter de dormir en journée
  • Eviter de dormir avec une lumière

Par ailleurs, il est déconseillé de vouloir à tout prix prolonger son sommeil le matin. Si vous vous réveillez avec 2 heures d’avance, levez-vous et profitez-en pour être productif. Écriture, rangement, créativité en tout genre ou même travail… Les rythmes du sommeil évoluent tout au long de la vie et ne sont pas gravés dans le marbre : restez à l’écoute de votre corps !

ARTICLES LIÉS