Accueil Santé Tout savoir sur le rétrécissement du canal lombaire

Tout savoir sur le rétrécissement du canal lombaire

Également appelé syndrome du canal lombaire étroit ou sténose du canal lombaire, le rétrécissement du canal lombaire n’est autre que la diminution du calibre du canal lombaire. De ce fait, les racines nerveuses comme le nerf sciatique et le nerf crural y sont comprimées. Ce qui entraîne des lombalgies (douleurs dans le dos), des troubles neurologiques et des troubles des membres inférieurs. Il s’agit d’une pathologie d’origine dégénérative.

Définition du rétrécissement du canal lombaire

La colonne vertébrale ou le rachis est composée de 24 vertèbres qui s’empilent les unes des autres grâce à des trous à l’arrière. Cet empilement forme ensuite ce qu’on appelle le canal rachidien ou canal lombaire où la moelle épinière et les nerfs vont traverser. Ainsi, quand une partie de ce canal subit un rétrécissement pouvant entraîner une compression des racines nerveuses.

A lire également : Pourquoi devriez-vous suivre des blogs sur le CBD ?

La sténose du canal lombaire est donc le rétrécissement de ce canal au niveau des vertèbres lombaires numérotées de L1 à L5 de haut en bas. C’est la partie terminale de la moelle épinière qui se prolonge par une queue de cheval. De ce fait, la personne va souffrir de douleurs sciatiques et lombaires sévèresPour en savoir plus sur le rétrécissement du canal lombaire.

Qui sont les personnes concernées?

Cette pathologie survient chez les personnes âgées de plus de 50 ans. Par ailleurs, elle peut également survenir chez les personnes plus jeunes si elles ont un canal rachidien étroit. C’est la principale cause de lombalgie et d’inflammation des nerfs rachidiens.

A découvrir également : Monte escalier : comment choisir ?

Quels sont les facteurs de risque?

Certaines pathologies comme l’hyperparathyroïdie, la maladie de Paget ou la spondylarthrite ankylosante peuvent être des facteurs de risque pour accentuer le rétrécissement du canal lombaire.

Les symptômes de la sténose du canal lombaire

La compression du canal rachidien provoque des épisodes de lombalgies et des sciatiques qui sont également associées à des douleurs au niveau des jambes et des fesses. De plus, les membres inférieurs peuvent également subir des fourmillements qui s’estompent ou disparaissent au repos ou en position allongée. Mais le rétrécissement du canal lombaire précoce peut être asymptomatique.

Si la pathologie est à un stade avancé, le patient peut être victime d’une anesthésie passagère d’un membre inférieur. Quand les cas deviennent plus graves, le rétrécissement du canal lombaire peut entraîner une paralysie.

 

En somme, voici les symptômes du rétrécissement du canal lombaire:

  • Douleurs au niveau du dos
  • Douleurs dans les fesses et dans les jambes
  • Des fourmillements, picotements, crampes…
  • De la perte de sensation dans les pieds
  • Pied tombant
  • Des troubles sexuels

Les causes du syndrome du rétrécissement du canal lombaire

La compression des terminaisons nerveuses provient de nombreux facteurs:

  • Spondylolisthésis: glissement d’une vertèbre lombaire sur une autre
  • Arthrose
  • Hernie discale
  • Hyperlordose

À part cela, d’autres facteurs sont susceptibles de causer cette pathologie:

  • Canal rachidien étroit congénital
  • Blessure à la colonne vertébrale
  • Tumeur de la colonne vertébrale
  • Arthrite rhumatoïde
  • Chirurgie de la colonne vertébrale

Le traitement du rétrécissement du canal lombaire

Le traitement médicamenteux est le premier choix. Le but est de calmer les douleurs avec des antalgiques, des anti-inflammatoires et/ou des corticoïdes. Vous pouvez le combiner avec des séances de kinésithérapie antalgique et posturale. Les infiltrations de corticoïdes peuvent être envisagées.

Une intervention chirurgicale conventionnelle ou mini-invasive peut être envisagée si les symptômes s’aggravent et que les douleurs rendent le patient invalide.

ARTICLES LIÉS