Accueil Minceur Comment prendre du poids quand on a un cancer ?

Comment prendre du poids quand on a un cancer ?

Il y a beaucoup de préjugés sur le cancer et le poids. Souvent, nous pensons que les traitements nous feront perdre du poids et nous rendre squelettiques. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. En même temps, nous avons décidé de creuser un peu pour voir plus clairement…

Perte de poids ou gain pendant le cancer : à quoi s’attendre ?

L’un des préjugés les plus importants sur le cancer est que les traitements qui lui sont associés ont tendance à causer une perte de poids très flagrante. Il est vrai que cela arrive à certaines femmes qui, affaiblies par les traitements, ont de la difficulté à se nourrir, perdent l’appétit et deviennent minces. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas ! En effet, dans le cas du cancer du sein, par exemple, les traitements tendent à s’agrandir. Ils augmentent le tissu adipeux tout en provoquant une diminution de la masse musculaire.

A lire également : Est-ce bon de jeûner un jour par semaine ?

Ainsi, « environ une femme sur deux prend entre 3 et 5 kg pendant son traitement, voire jusqu’à six mois après leur interruption. Et pour certains, la surcharge peut atteindre 12 kg, » selon Rose Magazine.

A découvrir également : Quel est le prix d'un bypass ?

Comment comprendre ce changement de poids ?

Ce gain de poids ne doit pas être minimisé. Certes, ce n’est pas la fin du monde si vous prenez 2-3 livres pendant vos traitements, mais cela peut avoir un impact sur votre estime de vous-même et votre moral. Mais le but de SAME est d’aider les femmes à se sentir belles et féminines, même pendant le traitement.

En outre, sans vous conseiller de vous lancer dans le dernier régime faim à la mode, vous devez savoir que le surpoids (attention, ici nous ne parlons plus de quelques kilos en trop, mais beaucoup plus…) est un facteur qui aggrave le risque de cancer.

D’où vient le gain de poids ?

En fait, le gain de poids a de très nombreuses causes. Le principal est l’anxiété associée au manque d’activité physique. Nous n’avons pas de moral, nous restons bourrés au lit, nous sommes fatigués et nous grignotons pour se réconforter mutuellement. Le deuxième facteur est les traitements eux-mêmes, dont le gain de poids est un effet secondaire connu. » Pour hormonothérapie, il semble qu’il est plus fréquent sur le tamoxifène qu’avec les anti-aromatases », selon Catherine Cerisey. Enfin, une préménopause induite par les traitements peut également causer quelques kilos en trop.

Que faire pour minimiser les kilos pris ou perdus ?

Cependant, face à des kilos, et surtout quand vous êtes en chimiothérapie, il ne faut pas agir sur un caprice :

  • Pas de régime à la mode qui offrent de perdre 5 kg en 1 semaine.
  • Ne refusez pas le traitement avec du tamoxifène ou autre parce qu’il peut vous causer de la graisse. Ils sont là pour vous aider à vous débarrasser de votre cancer ou à le garder loin de vous et c’est évidemment la priorité.
  • Il est nécessaire de se tourner vers une alimentation variée et saine, comme nous vous le disons dans notre article : Régime alimentaire, un équilibre à trouver tous les jours.
  • Si vous avez assez d’énergie en ce moment, tournez vers une activité physique douce comme le yoga.
  • Si vous n’avez pas le cœur de tout cela et ce dont vous avez besoin, en ce moment, est un super chaud chocolat… puis profitez de votre chocolat (dans le cadre d’une bonne alimentation). Prenez le temps de vous faire plaisir et de vous sentir bien, c’est le plus important !
  • Prenez soin de vous ! Il ne sera jamais assez répété, l’important est de vous donner régulièrement des moments de bien-être pour vous permettre de garder la tête haute ! Et oublie les petits kilos qui encombrent votre tête ! Profitez de rendre visite à un ami par exemple pour vous faire une belle manucure et prendre soin de vos petits ongles. Rien de tel qu’un petit coup de pouce au moral ! Et il semble que EVEN rend très jolie parfaitement sain vernis à ongles pour vos ongles affaiblis par les traitements 😉

Merci à @unecheapfille pour la jolie photo !

  • Dans les 6 mois suivant l’arrêt de vos traitements, il y a plusieurs façons de réguler votre poids. Vous avez le droit de recourir à la palper-roll dans l’Institut ou à la maison. Ou pour reprendre régulièrement activité physique différente des activités plus douces recommandées pendant les traitements.

  • N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin non plus ! Il peut vous référer si nécessaire à des nutritionnistes ou des remèdes thermiques si le gain de poids est trop important. Ces traitements peuvent également être remboursés au moins en partie s’ils sont vraiment nécessaires pour votre santé.

Enfin, comme toujours si vous avez des questions, celui qui sera le mieux en mesure de vous répondre est votre médecin. 😉

Nous vous souhaitons une très belle journée 💕

ARTICLES LIÉS